Saisons de ton regard


Il aurait fallu que tu connaisses toutes les saisons pour que l’automne ne soit pas ton regard.
Tu as profité de la promesse d’un temps seulement dit meilleur et qu’une bourrasque de tes pupilles a pourtant soufflé.
Et maintenant, à l’éveil du printemps, tu mélanges le souvenir de l’été que tu fais lointain relatif de l’iris.
Aucune naïveté ne naîtra pour l’été qui t’a marqué et les saisons en ton regard restent désordonnées.

2 réflexions sur “Saisons de ton regard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s