Solitudes partagées


Le soleil ôte son vêtement du jour devant ma fenêtre qui rougit par sa pudeur tirée en regard baissé, puis se glisse sous son drap d’horizon et devient l’amant d’autres heures.

Au matin de mes sourires qui suit les heures sans mémoire, il reviendra éclairer toutes les solitudes partagées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s