Sourire à la solitude


L’habitude s’est endormie
Dans les draps plats
Que mes rêves vont élever en collines
Me faisant dieu de néant.
Singeant l’absolu :
Ici au pied du relief
Comme au col où souffle mon sommeil,
Il reste que je ne suis pas
Ici et ailleurs à la fois.
Accroché à mes lèvres,
Puis s’étalant à son tour,
L’oubli s’endort
Dans les bras de cette compagne
Et c’est ainsi qu’il est agréable
De sourire à la solitude.

2 réflexions sur “Sourire à la solitude

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s