Vaine espérance


L’arbre hale le long voile du ciel

Avec la corde usée de l’hiver

Et s’apprête à tirer son rideau vert

Pour être été.

Pourtant il nous reste qu’à regarder

Durant quelques jours froids de savoir

La belle offrande de lumière blanche

Sur l’espérance perpétuelle

D’avoir été.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s