Manques


Tu ne me manques pas

Tel ces jours de raisons

Qui ont effacé tes mots

Qui faisaient échos

Simples et nus dans le vent

Partagés jusqu’en sourires

Et qui bâtissaient sur le monde.

Tu me manques

Tels ces jours de poésie

Qui inscrivaient le monde

En caresse lucide

Belle et pure sur les êtres

Pour offrande devenue

Prétentieuse et politique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s