Réécriture illisible


Comme le temps, écrire par – dessus mes poèmes d’amour

Pour filtrer les couleurs de sa lumière,

Et dire en religion que l’invisible n’est pas

Tout en habillant de transparence le fantôme

Qui s’envole des pages qu’on ouvre

En seul mouvement désormais bâillonné,

Devenu information d’ignorances d’ombres.

Elles offrent une perle sur l’écho des sourires

Et sur l’actuelle moquerie du vent,

En musique agrippant le spectre effilé des vers

Qui n’a plus pour réalité illisible

Que l’illusion d’un poème écrit par-dessus mes poèmes d’amour.

Une réflexion sur “Réécriture illisible

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s