Commerce de bonheur


Quels souvenirs as-tu reçu

De l’horloge qui compte

Sa richesse gagnée

A mesure qu’elle dépense ?

 

En commerce de couleurs vaporeuses,

Elle saisit ton sourire et rend la monnaie

En pièces de bienveillance

Et te voici riche d’illusions.

 

Elle vend le pardon

En simple savoir-dire

Et substitut de savoir-faire,

Pour confort que tu ne sais sans avenir.

 

Elle prend ce qui vit

Se payant celui qui est

En bon temps doré d’une confiance

Pour fenêtre aux barreaux de liberté

 

En seule volonté d’être,

Tu t’espères moderne

Sur les conventions

Auxquelles tu contribues.

 

Mais tu n’as rien inventé

Et te voici dépossédé

De la promesse d’être

Qui te fait au monde.

 

Elle te le raconte

Et argumente l’envie

Saisissant ton bonheur

Et empaquetant son produit qu’est l’oubli.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s