Vers l’abandon


L’ascencion du regard, par la subtile arrogance aussi douce que le parfum de la rose en bascule de paupières sur l’avenir, jusqu’à l’oubli de l’expression de ses pétales, après quelques maladresses épineuses et par l’effroi à la douleur, nous amène à l’éveil flétri de l’abandon de la beauté.

2 réflexions sur “Vers l’abandon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s