L’ombre d’un rayon de soleil


L’ombre de son rayon de soleil fascinant
A fait de ton beau regard gourmand de couleurs
La paupière fatiguée digne d’un cyclope.
Et pour seul égard à la lumière tant choyée,
Tu as parfois choisi le silence infidèle
Plutôt que de discuter avec le mensonge.
Mais l’ombre ne vit toujours que par la lumière.

Depuis, certaine que ton langage fait loi
Tu t’es enfermée dans les murs de ta prison :
Celle de tes mots, me prenant pour ton geolier
Alors qu’aucune porte n’est restée fermée
Et que tu ignores même ce que je sais.
Tu ne te crois désormais que comme tous les vents,
Comme éprise de parois qui font leur courant.

A ne regarder qu’un seul rayon de soleil
Tu n’as pu voir que l’ombre qu’il a déposé
A tes pieds après avoir lâcher sa lumière,
Cette étincelle qui ne se dit qu’en pleurs par peur,
Celle qui dévore des beaux jours leurs couleurs
Sans aucun éveil sur le sens de mes silences.

Publicités

La confiance (2)


La confiance est solitaire et s’offre comme le silence. Elle est comme l’éponge blanche du ciel qui lave le matin. Elle est un reflet de beauté : simple et nue. Elle salue le repos et invite le bonheur sans l’obliger. Elle calme les rêves sans les dévorer et murmure ses mots de quiétude aux étoiles.

La confiance (1)


Le premier souffle du jour caresse la conscience. Le silence s’endort dans les bras de la lumière. Les ombres parlent du souvenir de la nuit. Elles menacent de leur mots noirs la tentation paresseuse. Le temps reprend sa course en cherchant le rythme de ses pas que semble lui dire la tourterelle cachée qui salue le soleil. Un sourire en guise de bonjour pour rien ou pour tout, au moins pour soi. La journée peut s’étirer.

Guitare


Guitare

Photo : Mathile Caillard (droits réservés)

Tes doigts liés aux cordes font chant de soleil. Et bien que la pluie se veut déjà le tempo rapide de mes pas, Ma mémoire de ce bonjour furtif et silencieux offert qu’à ta porte aveugle comme un secret dévoilé, éclairera, mieux que le ciel, la journée telle la quiétude de ta fenêtre qui se garde des mauvais vents en offrant ta sincérité simple sur le monde.