Papillon


Infortuné vampire des forces, misérable profiteur du gardien de ton espoir, tel Procuste, en saboteur des vérités, violence des facilités des desseins diaphanes et insipides au sommeil profond dénué des axiomes nocturnes qui borderaient l’avenir, tu suis ton rêve tyrannique jusqu’aux résines semblant gourmandes, débordant comme joie morbide des cyprès gardien des cimetières.

Ta beauté te permettrait d’accéder à la spirale chaude de ton phénoménal envol mais ton regard digne d’un songe de cyclope et ton tropisme maquillé sont la déception du soleil. Alors recouvert de ce qui fait en masque gris sa pudeur qui s’écoule sans aménité en perles des terres fendeuses de vent, te voici délavé de tes chances colorées, plaqué dans le fief du pavot éphémère. Apparaît ainsi papillon, ta triste transparence du gâchis.

Publicités

2 réflexions sur “Papillon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s