Regard de traversée


Comme on traverse un nuage,
Tandis que Paris traverse
Et essuie tous ses siècles,
Moi, je traverse Paris.

Publicités

5 réflexions sur “Regard de traversée

  1. Lire la prose de Boris Sentenac, c’est un peu comme regarder une étoile filante traverser le ciel : on se sent dans une situation particulière durant quelques secondes !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s