Evhémérisme


Maudits mânes des ruines du jardin que nul messager, même revêtu de camail immaculé, sans avoir commandité le meurtre de leur ornement, ne peut rencontrer.

Bien être de la nuit aux bavardages bienveillants devenus mensonges et que ma faiblesse accueille lorsque mon foyer voit son moyen se réduire en excuses.

L’héritage indispensable ne vous honore plus et ma nostalgie se fait notre ennemie. La fraîcheur du jardin est mon savoir et, pourtant, aucun vent du divin déchu ne vient par une caresse sournoise sur mon visage qui a oublié les grimaces et les eaux éphémères.

Publicités

2 réflexions sur “Evhémérisme

  1. Bon jour,
    Adhémérisme, croquer la devanture nature pelure de création, restes d’un tout et un rien de lignes écrites entre deux souffles à la Eve passagère égarée du Savoir, de la Connaissance, le Verbe en raideur, la naissance n’est qu’une tiédeur dans l’univers…
    Max-Louis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s