Baisers


Le souffle passe sur la haute dentition blanche des terres.

Il redescend par les vastes gencives vertes des prairies

Et me donne la simple et douce saveur de chacune des étoiles.

Puis, l’amertume du trop long jour éclaire l’instant du monde

Ne me laissant de ce baiser envolé que trop perplexe.

Du monde à moi, il ne me reste que l’écho de son souffle

Qui insuffle chaque jour et bien malgré lui notre bel amour.

Publicités

4 réflexions sur “Baisers

  1. J’aime lorsqu’on humaniser la nature, cette nature qui nous ressemble tant avec ses plats et ses tourments, ses couleurs à l’image de nos états d’âme.
    Belle fin de semaine ☺

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s