Regard lumineux


Nul ne peut regarder le soleil en face.

Nul ne le peut et tout le monde le sait.

Celui qui regarde le soleil

Comme on se regarde franchement,

N’est autre qu’un trompeur de la vérité.

Il la défie pensant, aveuglé,

Que tout l’univers n’y voit que du feu.

 

Pourtant, tout le monde sait qu’ainsi

C’est toi qui ne vois rien

Et que tu ne peux qu’imaginer.

Tu confonds, toujours aveuglé,

Savoir et croyances.

Au final, c’est ta croyance

Qui devient aveuglante.

 

Mais la vérité ne se pervertie pas.

Tu n’as pas les yeux de l’aigle

Et face à ton désastre de prétention

Et de peur du regard des autres sur toi,

La lumière ne te donne aucune grâce

Et ne te rend aucune dignité

Et tu grimaces à la lumière avec un sourire de mensonge.

 

Toute lumière fait de l’ombre

Et tu fais silence de la tienne

En te la justifiant sur la bêtise du monde

Que tu incarnes pourtant

En ridicule incohérence

De celui qui a le plus besoin de tolérance

Et qui en donne le moins.

 

Même le coq qui te ressemble,

N’ose défier l’éclat tant il sait

Qu’il n’est pas à sa hauteur

En dépit de ses fastueuses couleurs.

Il te reste, comme espoir de marins,

A comprendre les étoiles…

2 réflexions sur “Regard lumineux

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s