Lumière des couleurs


 

Photographie : Boris Sentenac

Photographie : Boris Sentenac

 

La brûlure manquée du printemps naissant s’étend sur le jour et prend la parole sur le voile du rêve tandis que son origine, en phare d’évidence, ne s’étale qu’en certitude sur le mystère de la vie avant que les étoiles, telles espoirs sur la mort, en fassent un langage de souvenirs diffus de lumière.

 

Aveuglante, il n’y a qu’à l’annonce du sommeil que la réalité se reflète, ne se disant alors qu’en vérités visibles de couleurs.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s