Nuances


Damier secret du jardin à effeuiller pour effleurer le bonheur d’un rêve pendu qui exprime, seul, le langage de tous en mensonge de certitudes que chacun voit en noir ou blanc.

Petite flamme, piquante en sa base et soyeuse en son envol, égale à l’ivresse des bulles qui éclatent en arômes de joie, la couleur ne fait pas seule la nuance.

Tu sais que par aveuglement, par convenance propre, de l’ignorance et du mépris de ton tapis de vie, la lumière n’éclate que de la nuit.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s