Elixir


Abandon du népenthès comme quitus régulier des complaisances : l’aurore voit rouge !

Un élixir de rose s’écoule le long de tes épaules et ton sourire l’enveloppe d’un murmure d’eau des montagnes vertes dont la caresse soupçonnée est à faire blêmir la brûlure étalée d’un crépuscule.

Hymen d’éclats : la nuit y voit – elle déjà la rosée ?

Publicités

Une réflexion sur “Elixir

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s