A la mort des envies


De bruits sourds et de couleurs pâles, les certitudes déléguées sont du confort inutile de la suffisance en survivance trompeuse.

Mais il n’est jamais de silence.

Ainsi, à la mort des envies, survit l’enjeu se faisant manchot et désolant même la solitude. Dénué de sens, pourtant sans cesse et régulièrement rappelé à la contradiction de sa raison, il semble soutenir la vieille horloge dans ses pas de fantômes.

Alors, toi qui pleures sans jamais pouvoir être de pluie lointaine, sois et fais !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s