Quadrillages


De mon étroit repos marbré, le poison amer de la nuit va s’écouler de sa petite prison à ciel ouvert et couleur étoile après avoir traversé en omnibus de quarts de cercles rapides le damier qui semble s’être étalé sur le garçon pressé au tablier rempli de petites richesses juste pratiques, et serré comme pour éviter quelques tâches de sa pensée sur sa tenue de contrastes trop évidents pour être signifiants.

Au soir noir, fermant boutique pour fermer ses lucarnes lactescentes et d’ébènes, il se rangera de sa journée en carré de servitudes jusqu’au lendemain blanc.

L’entre – deux ne s’imagine pas.

Publicités

2 réflexions sur “Quadrillages

Répondre à Christophe Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s