Lame


Son éclat, d’un coup, en dernière lumière tranchante, n’est que la volonté de la main puissante de l’occasion d’un chaos.

Alors, à quoi bon la maudire puisqu’on ne la sait qu’universellement sinistre ?

Aucune herbe dansant sur le silence du soleil et rendant les caresses du vent n’y résiste et finissant alors en flocon de parfum comme l’égocentrisme éclaté, toutes les tiges rendent ainsi l’essentiel à chacun désœuvré et pour tous magnifiés.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s