Ventre bleu et rond


Habillé de vagues étincelantes ou éteintes mais toujours en caresses ou en colères au mépris de ses secrets qui n’ont rien à envier aux savants piétinants les univers de zinc,  aveuglés par de pétillants soleils versant leur couché et bavards comme des mouettes, tu es, ventre bleu et rond, comme l’utopie de l’amour qui aurait soumis la réalité : le don de soi comme le possible à ceux qui meurent quand même de vivre.

3 réflexions sur “Ventre bleu et rond

  1. Je commence à découvrir tes textes, un de temps en temps, à chaque fois les mots défilent et je me demande où tu vas bien pouvoir en venir, et la fin est souvent incroyable (je ne peux pas dire toujours puisque je ne les ai pas tous lu). Je me demande si je ne devrais pas commencer à les lire par la fin d’ailleurs, parce qu’elle semble comme la « clé » du texte. Ici, elle est simplement magnifique.

    • Lorsque je me ballade, je ne sais pas toujours où je vais mais j’y vais et jamais je ne peux en ressortir neutre. Dans l’écriture le hasard se « prépare »… J’aime bien joindre des choses qui ne paraissent pas toujours avoir de rapports directs entre elles (ou justes trop rapidement observables comme tel).

      • Je pense que ce n’est pas plus mal de laisser aussi cette liberté là au lecteur d’y trouver le sens qu’il a envie de donner au texte, plutot que de lui mettre des visières.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s